Le manoir

Source : Musée Saint-Éphrem,  fonds Pierre Bernard

Le « château des Mac » fut construit vers 1862 par Anthony MacEvilla, un homme d’affaires d’origine irlandaise qui fut l’un des fondateurs du village d’Upton. Juste ici, au confluent de la rivière Noire et de la rivière Le Renne, il opéra longtemps un magasin général, un moulin à farine, un moulin à carde et un moulin à scie. Malgré l’aisance financière d’Anthony MacEvilla et de son épouse Lyne Byrne, six de leurs enfants décédèrent sur une période de neuf ans.

 

Pendant une vingtaine d’années, avec la chapelle voisine, ce lieu fut le premier cœur du village autour duquel gravitait la vie religieuse, sociale et économique de la paroisse.

 

À partir de 1875, suite à la construction de la nouvelle église, les activités se déplacent plus près de la voie ferrée. Anthony MacEvilla décéda en 1882. En 1887, sa veuve vendit les moulins et se réserva le manoir, qui servit de résidence d’été à la famille jusqu’en 1922. C’était, paraît-il, un événement que de voir arriver voitures, équipages et domestiques, dont la gouvernante noire, avec le nécessaire pour la famille.

 

Les moulins connurent une dizaine de propriétaires avant de passer aux mains, en 1936, de Monseigneur Joseph-Aldée Desmarais, natif d’Upton, qui fit aussi l’acquisition du manoir afin de s’en servir comme résidence d’été. C’est sous ses auspices que fut implantée l’École ménagère pratique dans le bâtiment de l’ancien moulin à farine d’Anthony MacEvilla. Une partie du rez-de-chaussée du manoir servait de chapelle pour les élèves et la grande table de la salle à manger permettait d’enseigner l’art de dresser les tables lors des grandes réceptions, les bonnes manières, etc.

 

En 1975, le site fut laissé à l’abandon et ravagé par les intempéries et les vandales. C’est en 1978 que le tout jeune Théâtre de la Dame de Cœur, qui avait évolué quelques années sur un terrain de camping de Roxton Falls, s’installa à Upton au cœur de ce lieu patrimonial et entreprit sa restauration. Après avoir été squatteur pendant dix ans, le théâtre signa un bail emphytéotique avec la Municipalité d’Upton, nouvelle propriétaire du site. Le vieux manoir accueillit dès lors les bureaux administratifs du théâtre. Il fut ravagé par un incendie, en février 1988, mais la partie avant fut restaurée.

 

La première scène extérieure, des fondations en ciment, vestiges d’un bâtiment ancien, était située derrière le manoir. Le public, installé dans cette cave à ciel ouvert, assis sur de vieux bancs, y admira les créations du Théâtre de la Dame de Cœur pendant cinq ans. La cave fut démolie en 1987, suite à la construction de la salle de spectacle extérieure actuelle, qui n’avait alors pas de toit.

Peinture qui se trouvait sur l'un des murs intérieurs du manoir.

Source : Musée Saint-Éphrem

La famille MacEvilla.

Source : Michel Phaneuf

Couple posant devant le manoir.

Source : Michel Phaneuf

Source : Musée Saint-Éphrem

Source : Musée Saint-Éphrem, fonds Michel Phaneuf

© 2016 par Marie-Aube Laniel pour la municipalité d'Upton

  • Facebook municipalité d'Upton

Municipalité d’Upton
810, rue Lanoie, Upton (Québec) J0H 2E0

450 549-5611     secretariat@upton.ca