Dès son arrivée en 1877, le cinquième curé de la paroisse, M. Magloire Laflamme, décida d’encadrer davantage l’éducation de la jeunesse féminine, éducation jusqu’alors laissée entre les mains des éducatrices des écoles de rangs. Ces jeunes enseignantes, dont certaines d’à peine 16 ans, isolées et peu formées, avaient dans leurs classes garçons et filles de niveaux mélangés et devaient quitter leur poste une fois mariées. Certaines d’entre elles aimaient tellement leur métier qu’elles demeuraient célibataires; après leur 25e anniversaire, on disait qu’elles avaient « coiffé le chapeau de Sainte-Catherine ».

 

En 1878, à la demande du curé Laflamme, six révérendes sœurs de la Présentation de Marie arrivèrent à Upton et s’installèrent dans un bâtiment fourni par la Fabrique afin de voir au développement intellectuel et moral des jeunes filles d’Upton. Le couvent fut béni par Monseigneur Louis-Zéphirin Moreau et sa cloche reçut le nom de Marie-Éphrem. Sous la direction de sœur Marie Saint-Charles, le pensionnat Saint-Maurice accueillit tout d’abord quarante pensionnaires et quarante externes. Ce bâtiment bien modeste occasionna de nombreuses privations aux religieuses. Ainsi, il fallut attendre plusieurs années avant d’acquérir des bureaux, des bancs d’école, etc. En 1884, le bâtiment fut agrandi, mais ce n’est qu’en 1897 qu’on remplaça les treize poêles à bois par un chauffage central et que les sœurs eurent enfin de l’eau chaude.

 

L’arrivée du couvent ne sonna pas le glas des écoles de rangs qui continuèrent de prodiguer l’enseignement de la première à la septième année. Alors que les jeunes filles du village faisaient leur cours primaire au couvent, celles de la campagne terminaient leur primaire dans les écoles de rangs puis entraient au couvent pour y poursuivre leurs études. L’enseignement au couvent était ponctué de moments de prière et d’une messe tous les matins. Le fait de terminer des études secondaires permettait aux jeunes filles d’accéder à des métiers plus nobles tels les métiers d’infirmière et d’institutrice.

 

En 1915, les frères Maristes, qui prodiguaient l’enseignement aux garçons depuis 1887, quittèrent Upton. La direction du collège des garçons fut confiée aux sœurs de la Présentation de Marie jusqu’en 1951, alors que les frères du Sacré-Cœur prirent la relève.

 

En 1924, le couvent étant devenu vétuste, une nouvelle bâtisse en brique de trois étages le remplaça. À partir de 1952, le couvent fut soumis à l’autorité de la Commission scolaire d’Upton. En 1963, le couvent changea de nom pour devenir le couvent de la Présentation de Marie. En 1989, faute de relève religieuse, le couvent des sœurs de la Présentation de Marie dut fermer ses portes.

Couvent

Une classe du couvent en 1915.

Source : Michel Phaneuf

La chapelle du couvent.

Source : Michel Phaneuf

Une classe devant l'ancien couvent.

Source : Michel Phaneuf

L'ancien couvent.

Source : Musée St-Éphrem, fonds Michel Phaneuf

Le deuxième couvent.

Source : Musée St-Éphrem, fonds Jacquelin Petit

Le collège des frères Maristes.

Source : Michel Phaneuf

Démolition du premier couvent en 1924.

Source : Michel Phaneuf

Le bâtiment en 1997.

Source : Michel Phaneuf

© 2016 par Marie-Aube Laniel pour la municipalité d'Upton

  • Facebook municipalité d'Upton

Municipalité d’Upton
810, rue Lanoie, Upton (Québec) J0H 2E0

450 549-5611     secretariat@upton.ca